Meûûûûh !!! Bonjour
Le Carnaval de Paris
La musique de Carnaval
En marge du Carnaval
Heureux Pantruchards
Le Carnaval en Web
Contactez-nous
Plan du site

Notre costume


Compagnie Carnavalesque Parisienne
Les Fumantes de Pantruche

Pantruche Notre costume 
Rendez-vous aussi sur le site du Carnaval de Paris
de son organisateur officiel, l'association Droit à la Culture

 

  D'où vient-il ?

     

    Chaque pantruchard dispose de son prope costume, différent de celui de son voisin.

    L'unité du groupe des Pantruches vient d'une conception de base commune du costume (robe et chapeau), que chacun interprète à sa manière.

    Le costume a été initialement créé par Rafaël Estève, marionnettiste, et ami du Carnaval.

 [Haut de page] [Pour impression]

 

  Qu'est-il ?

     

    Chaque costume a sa couleur dominante, au goût de chacun.

    La robe est prévue pour se porter au-dessus de ses vêtements (n'oublions pas que le Carnaval se tient le dimanche Gras, en plein hiver); elle est donc ample.

    La collerette protège les épaules de la pluie (éventuelle, mais de fait peu fréquente ...) Elle est conçue pour être imperméable, et le plus souvent en tissu plastifié.

    Le chapeau est un cylindre (de carton) plastifié, habillé de tissu rappelant la robe. Il est traversé par deux baguettes en bois.
    Ensuite, chacun délire en le décorant. Accrochez tout à ces baguettes !

    Les Pantruches sont masqués, ils portent un loup qu'ils décorent en harmonie avec le chapeau.

    Ainsi, le costume rend les Pantruches anonymes... tout en permettant de les reconnaître !

 [Haut de page] [Pour impression]

 

  Fabriquons la robe et sa collerette

     

    Pour fabriquer une belle robe, procurez-vous

    • 5 mètres de tissu (en 120 ou 140 de large) :

      une doublure un peu brillante fait beaucoup d'effet (et est peu coûteuse)
      Il restera assez de tissu pour préparer le chapeau.

      Vous pouvez évidemment utiliser tout tissu que vous pourriez récupérer, mais attention : la robe ne doit pas être trop lourde car vous la porterez plusieurs heures d'affilée !

    • 2m à 3m de gaine électrique, pour cercler le bas de la robe
    • 2m de ganse, (ou de fil électrique) pour cercler le bas des manches
    • 1m de plastique transparent, adhésif ou non, en 90 de large (ou 2m en 45 cm de large) pour imperméabiliser la collerette (il en faut aussi pour le chapeau)
    • 20cm de velcro

    Ce schéma est prévu pour une personne d'1m 68, (et 60 à 65 kg). Le patron comprend 4 morceaux trapézoïdaux pour la robe, (devant, dos, manches) et un cercle de 75 cm de diamètre pour la collerette.

    Selon votre taille, vous adapterez ces dimensions. La robe doit tomber jusqu'aux chaussures sans traîner par terre. La collerette doit largement dépasser les épaules.

    La robe est taillée, assemblée et cousue; un velcro permet de la fermer sur l'épaule; l'ourlet du bas de la robe et du bas des manches est suffisamment large pour pouvoir y passer la gaine, ou le fil électrique.

    La collerette est taillée dans le tissu. Une ouverture sur l'épaule se ferme aussi avec un velcro; le plastique transparent est ensuite taillé puis cousu - ou collé - sur le tissu.

    La robe est terminée. Maintenant, on passe au chapeau.

 [Haut de page] [Pour impression]

 

  Un masque bovin

     

    Pour préparer votre masque du boeuf (parisien), prenez une feuille de canson (format 65x50 cm). Le masque est composé de 7 parties :

    • Le masque principal, symétrique. La dimension de la feuille (selon la coupe en A-B) est de 30,5 cm. La hauteur totale du patron du masque (du menton aux cornes) est ainsi de de 35 cm, pour une largeur (d'oreille à oreille) de 39 cm.
    • une pièce permettant d'éloigner le mufle du menton, et conserver l'orientation du masque de boeuf (à coller dans le masque lui-même).
    • une pièce venant à l'intérieur de la pièce précédente consolidant ce dernier
    • quatre renforts, à coller (deux par deux) au niveau de l'accroche de l'élastique.

    Une fois monté, il ne vous reste qu'à le peindre et le vernir...
       
    L'intérieur du masque, où la 'mentonnière' est placée (il faudra encore la coller).
    Les renforts du passage de l'élastique.

    Détail de la 'mentonnière' avec la pièce intérieure, lui donnant sa forme.

    Voici votre masque ... bientôt.

    Ce masque nous est proposé par André Desbordes.

 [Haut de page] [Pour impression]

 

  Fabriquons le chapeau

     

    Pour fabriquer un beau chapeau, procurez-vous

    • le reste des 5m de tissu après le fabrication de la robe et de la collerette.
    • deux grandes feuilles de carton "gris" de 1mm d'épaisseur (format 50x65 cm) - trois feuilles suffisent pour deux chapeaux.
    • deux ou trois baguettes de bois, de 40 cm de longueuyr, et de 5 mm de diamètre
    • de la mousse de 5mm d'épaisseur pour rembourrer les bords du chapeau
    • un rouleau de toile adhésive de 4 cm de large, environ
    • 60 cm de ruban de couleur assortie au chapeau.
    • 1m de plastique transparent, adhésif ou non, en 45 cm de large pour imperméabiliser le chapeau.
    • un tube de colle néoprène (ou un bidon pour 27 chapeaux)

    Préparer un rectangle de carton, de 40 cms de haut, et dont la largeur correspond au tout de tête de l'heureux récipiendaire (plus une marge pour le rembourrage). Mouillez des deux côtés le carton avec une éponge. Laissez reposer un peu puis enroulez-le autour de la tête (du dit récipiendaire) - le milieu du carton au milieu du front - pour tracer les découpes du front et des oreilles. Découpez joyeusement - et soigneusement - puis collez le cylindre à l'arrière.

    Découpez un cercle de carton au diamètre du cylindre, avec pattes de fixation et collez-z'y le. Quel beau fond de chapeau.

    Coudre une chaussette de tissus à la taille du cylindre, (tour et fond compris) l'enfiler et fixer les bords à l'intérieur du carton (avec le ruban adhésif).

    Ensuite on met la mousse, pour caler le front et la nuque. Découper des rectangles de mousse que l'on superpose jusqu'à obtenir la bonne épaisseur de rembourrage. Coller (à l'intérieur) à la colle néoprène. Le chapeau doit être confortable à porter, et tenir naturellement sur la tête. Aussi vertical que possible !

    Vient la cérémonie des baguettes. Ces baguettes traversent le chapeau en se croisant (si possible). Elles supportent les décorations de votre choix (très légères, car vous porterez le chapeau plusieurs heures d'affilée). Attention, la baguette la plus basse peut toucher le sommet du crâne. N'hésitez pas à rembourrer avec de la mousse.

    Il reste à fixer les rubans pour attacher le chapeau sous le menton.

 [Haut de page] [Pour impression]

 

  Le masque

     

    Pour réaliser un très beau masque, il faut se procurer un loup en taffetas sur lequel on collera des décorations, par exemple on prendra des fleurs artificielles qu'on découpera en morceaux.

 [Haut de page] [Pour impression]

 

  Nos bonnes adresses (parisiennes)

     

    Pour le tissu, nous allons au marché Saint-Pierre, à Montmartre et nous trouvons la mousse dans les boutiques avoisinantes;

    Berty (Rue Claude Bernard) est notre fournisseur de carton gris;

    Merci à Vénilia pour son plastique transparent adhésif (publicité gratuite)

 [Haut de page] [Pour impression]

Pantruche

www.carnaval-pantruche.org
Pour nous joindre
Mise à jour 2008-10-15
© Les Fumantes de Pantruche 2012